Xylos brands

Yes, we can change : continuer à communiquer sur le changement

La définition d’actions de communication ad hoc pendant votre parcours de changement ne répond à aucune logique mathématique. Cependant, nos consultants en changement adhèrent à certains principes et outils de base pour vous accompagner dans votre projet. Voici trois astuces pour vous lancer !

Notre billet de blog précédent a mis en évidence que la réussite de toute gestion du changement repose sur un plan d’action clairement défini. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes focalisés non pas sur un, mais sur trois plans : un plan de communication, un plan d’apprentissage (learning) et un plan de parrainage (sponsorship). Dans ce billet de blog, nous examinons plus avant le plan axé autour de la communication et nous vous donnons déjà trois conseils pour réussir la communication autour de votre changement.

1. Définissez vos parties prenantes

Lors de notre atelier « Communication », nous segmentons vos collaborateurs et les répartissons dans différents groupes de parties prenantes. Nous examinons, entre autres, leur point de vue par rapport au parcours de changement et l’influence qu’ils peuvent exercer.

  • Point de vue : quel est le point de vue de vos parties prenantes par rapport au projet ? Sont-ils favorables ou défavorables à ce dernier ? Ont-ils une attitude positive ou négative par rapport au projet ?
  • Influence : vos parties prenantes ont-elles beaucoup, peu ou pas d’influence sur la réussite de votre projet ? Sont-elles déterminantes ou non pour le projet ?

Ces deux positions fournissent une orientation sur la manière dont vous pouvez informer vos groupes de parties prenantes. Ainsi, vos collaborateurs qui travaillent efficacement avec les nouveaux outils constituent un groupe crucial. Mais, nous ne saurions trop vous conseiller d’élargir votre vision ! Pensez par exemple à la direction : un groupe plus petit, mais non moins important, bien au contraire ! Et que pensez-vous de vos syndicats ? Ils ne subissent pas d’impact direct, mais leur influence est bel et bien palpable.

2. Optez pour les bons outils de communication au bon moment

Vos groupes cibles sont évidents et vous savez quelles informations ils doivent recevoir ? Dans ce cas, vous pouvez déterminer quels outils de communication vous souhaitez utiliser et quand. Ainsi, vous utiliserez souvent des outils différents pour l’annonce de votre projet, son déroulement et son suivi.

  • Avant le lancement : votre nouvelle campagne doit être visible. Lancez un teaser animé ou intégrez des images en direct sur les écrans dans vos couloirs ou votre hall d’entrée. Annoncez ainsi votre projet et donnez-lui immédiatement la visibilité qu’il mérite. Ou que pensez-vous par exemple d’un teasing sympa par e-mail ? L’e-mail reste un des moyens les plus puissants pour transmettre votre message. Il est personnel, direct et efficace.


  • Pendant le lancement : tenez systématiquement vos collaborateurs informés lors du déploiement de votre projet. Avez-vous déjà pensé à utiliser des bannières par exemple ? Ou avez-vous déjà entendu parler des cartes de référence rapides ? Une quick reference card est un fil rouge utile pour mettre visuellement en valeur les atouts décisifs de votre nouveau logiciel.
  • Après le lancement : comment vous assurez-vous que vos collaborateurs utilisent les outils implémentés ? Continuez à les stimuler ! Également dans la phase suivant le lancement. Une carte postale sympa hebdomadaire avec des infos du type « Le saviez-vous ? » permet d’attirer et d’entretenir leur attention. Ou pourquoi ne pas opter pour un minisite web ou une page intranet ? Avec eux, ce sera une formalité ! En effet, ils vous donnent un point d’ancrage central pour partager toutes les informations relatives au projet avec vos collaborateurs en répondant aux questions suivantes : pourquoi ce changement ? Où en sommes-nous ? Et à quoi pouvons-nous encore nous attendre ?

De toute façon, veillez à varier suffisamment vos outils de communication et n’oubliez pas que la communication n’est pas unilatérale. Avec une session inspirante O365 Lunch & Learn, vous donnez à vos collaborateurs l’occasion de réellement dialoguer.

3. En conclusion : répétez, répétez, encore et encore !

Communiquez et n’arrêtez surtout pas de communiquer ! Au cours du processus de changement, n’hésitez pas à faire répéter plusieurs fois les messages les plus importants par vos acteurs de la communication. Quatre, cinq, voire six fois, si nécessaire. Lorsque vous annoncez des changements pour la première fois sur le lieu de travail, une seule pensée hante vos collèges : « quel est l’impact de ce changement sur ma routine de travail ? » À ce moment-là, ils ne s’intéressent pas du tout aux détails et aux directives pratiques.

En communiquant suffisamment, vous offrez à vos collaborateurs un fil rouge mental pour réfléchir au changement, s’intégrer au parcours du changement et en suivre le rythme, et obtenir des réponses aux nouvelles questions qu’ils vont de toute façon se poser pendant sa mise en œuvre.

Vous envisagez d’introduire des changements au sein de votre entreprise ?

Et vous êtes curieux de savoir ce que Xylos peut faire pour vous ? Découvrez notre offre sans tarder. Vous voulez en savoir plus sur la gestion du changement ? N’hésitez pas à lire nos billets de blog : « Yes, we can change : la gestion du changement, quèsaco ? », « Yes, we can change : Résistance au changement, que faire ? », et « Yes, we can change : Les étapes du change management ».

Partager cet article de blog

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.