Xylos brands

Apprendre avec l'intelligence artificielle (IA) : 3 mythes déboulonnés

« ALL AI is not biased. ALL humans are », Donald Clark – Entrepreneur de la EdTech, orateur et blogueur

L'avenir est à l’intelligence artificielle (IA). Elle change le contenu, la méthode et la motivation de nos apprentissages. Voulez-vous monter dans le train de l'IA et créer un environnement d'apprentissage intelligent pour vos utilisateurs finaux ? Donald Clark, blogueur et expert en apprentissage, vous a d’ores et déjà donné une petite mise en bouche lors de notre événement Xylos Inspire en réfutant certaines idées préconçues très fréquentes sur l’IA.

Mythe 1 : AI is biased

Le mot biaisé s’invite immanquablement dans tout débat sur l’IA. Et ce n'est peut-être pas si étonnant qu’il n’y paraît, car ne sommes-nous pas fondamentalement biaisés nous-mêmes, en tant qu’êtres humains ? La réponse est « oui » ! Nous le sommes vraiment ! Daniel Kahneman, psychologue et prix Nobel de psychologie, a énuméré certains des préjugés innés dont nous pouvons à peine nous défaire. Il existe une préférence socio-économique dans la politique de l'éducation parce que ceux qui la créent choisissent un type particulier d'éducation. Le résultat ? Notre enseignement est biaisé. En revanche, l’intelligence artificielle ne l'est pas. S’il nous revient de choisir le but et l’itinéraire, l'IA se contente d’appliquer. « Ne nous focalisons dès lors pas sur ce biais, mais minimisons-le et considérons qu'il s'agit d'un avantage commercial », indique Donald.

Mythe 2 : l'IA participe de l’autocratie

En nous concentrant constamment sur ces biais, nous créons un spectre autour de l'IA qui nous fait craindre, en tant qu'humains, de perdre le contrôle de nos propres systèmes informatiques, et donc aussi de ne plus maîtriser nos propres programmes d'apprentissage. Mais la réalité est tout autre ! En tant qu'humains, nous contrôlons la façon dont l'IA nous aide. Utilisons-la d'une manière utile. « L'IA ne vous remplace pas, mais vous soutient », constate Donald.

Mythe 3 : l’IA est impersonnelle

Nous avons tendance à dire, bien trop vite : « L’IA ? Je ne mangerai pas de pain… »Mais en sommes-nous si sûrs ? N’oublions pas que nous sommes « pilotés » au quotidien par l'intelligence artificielle lorsque nous consultons Google, Amazon, les médias sociaux, les applications de rencontres en ligne, Netflix et Spotify. Reconnaissons-le : nos expériences en ligne sont pour la plupart des services pilotés par l’IA qui ne sont tout simplement pas visibles. Et ce n’est pas tout, ils s’adaptent à nous comme un GPS s'adapte à votre destination finale. Et force est de reconnaître que les capacités d'adaptation sont très utiles dans un environnement d'apprentissage. Disposez-vous de suffisamment de données ? Vous pouvez alors proposer à vos utilisateurs finaux des formules d'apprentissage individuelles et adaptatives basées sur des algorithmes comportementaux. « L'IA améliorera considérablement les résultats d'apprentissage dans notre environnement d'apprentissage », conclut Donald.

Saviez-vous que Xylos a fondé la première AI-School en Belgique en collaboration avec Microsoft ?

Sources :

Session principale de Xylos Inspire, Donald Clark : Apprendre et l’IA, un guide pratique
Billet de blog de Donald Clark : Is debate around ‘bias in AI’ driven by human bias? Discuss.
Billet de blog de Donald Clark : 7 mythes about AI

 

Partager cet article de blog

Also interesting for you

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.