Xylos brands

Karel et le groupe musical Borokov à Couleur Café : un festival folklorique du tonnerre !

BOROKOV

Tout a commencé il y a environ huit ans, un vendredi soir comme les autres, au club des jeunes d’Oosthoek de Dilbeek. Trois amis faisaient le bœuf lors d’une léthargique Balkan Music Night. Le résultat ? Une petite représentation avec un effet... bœuf et un groupe qui n’a cessé de jouer ensemble depuis cette mémorable soirée. Aujourd’hui, il compte pas moins de neuf membres ! Le nom de notre groupe ? Borokov. Et pour mettre l’ambiance, rien de tel que la musique entraînante des Balkans et les mélodies de fête de la musique klezmer.
 

Les Balkans en fête à Couleur Café

Cette année 2018 s’annonçait tranquille : aucun grand concert en vue. Jusqu’à ce que nous recevions soudain un e-mail inattendu pour savoir si nous étions libres les 29 et 30 juin. Mail signé : Couleur Café. Nous avions déjà joué sur de nombreuses scènes, mais jamais à un festival d’une telle envergure. Et nous étions curieux de savoir ce que ça allait donner.

En un rien de temps, nous y étions, aux portes de Couleur Café. Lors de ce festival, vous pouviez nous trouver au Secret Bar sous un pont : un bar secret dans le style de l’Europe de l’Est où les festivaliers peuvent faire la fête sur la musique des Balkans, un verre de vodka en main. Le Secret Bar, un super endroit cosy, simplement l’endroit idéal pour faire la fête. Par trois fois le premier jour, nous y avons fait un malheur !
 

Ambiance assurée au Secret Bar

Lorsque nous avons débuté notre premier set, le public était clairsemé. Il fallait s’y attendre en raison de l’endroit mystérieux et de l’heure encore « matinale ». Mais de plus en plus de festivaliers nous ont bientôt trouvés. Même les journalistes de BRUZZ se sont joints à nous pour saisir quelques instantanés de cette atmosphère de folie. Pour faire court, notre première prestation a été un véritable succès ! Et l’ambiance à ce moment-là ? Tout simplement indescriptible.

Environ une heure et demie plus tard, nous avons commencé notre deuxième set. Le public était nettement plus nombreux. Était-il venu pour notre groupe ou pour ce bar secret ? Mystère… Mais nous avons immédiatement reconnu certains visages déjà présents pour notre premier set. Ils en voulaient plus ! Le Secret Bar a rapidement explosé, sans aucune baisse de régime jusqu’à la fin de notre set !
 

Bella Ciao

À 23 heures, c’était déjà l’heure de notre dernier set. Devant le podium, les festivaliers se pressaient comme des sardines… Nous avons eu toutes les peines du monde à nous frayer un chemin dans la foule pour aller accorder nos instruments. Et une fois encore, des visages connus. Pour certains, c’était donc la troisième fois qu’ils venaient faire la fête au rythme des Balkans.

Dès que la première note de musique est sortie, les acclamations du public ont pratiquement couvert le son de nos instruments à vent et de nos percussions. Ça promettait d’être dur pour nous ! Et ça l’a effectivement été : le public avait bien bu et de nombreux T-shirts jonchaient le sol. Le point d’orgue ? Le public s’est complètement lâché lorsque nous avons repris le tube de l’été Bella Ciao. Mais cette chanson s’est malheureusement terminée trop tôt ! Certains membres de la sécurité sont venus nous dire que la situation devenait trop dangereuse du fait de la foule en délire. Ce qui - hélas ! - a mis fin prématurément à notre dernier set. Mais cela en valait largement la peine ! Une aventure festivalière que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Découvrez l'ambiance 
 

Partager cet article de blog

Also interesting for you

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.