Xylos brands

Quel est l’impact du WI-FI 6 ?

Que faut-il savoir du Wi-Fi 6, également connu sous le nom de norme ou standard IEEE 802.11ax, le successeur de la norme Wi-Fi actuelle ? Est-ce pour tout de suite ? Quel sera  son impact ? Et que devez-vous en retenir ? Voici un petit tour d’horizon en quatre questions/réponses avec nos experts Aruba.

1 Quelles sont les principales caractéristiques du Wi-Fi 6 ?

  • Point d’accès 802.11ax double radio à hautes capacités avec OFDMA et MIMO multiutilisateur
  • Prise en charge de toutes les fonctions 802.11ax obligatoires et de plusieurs fonctions facultatives
  • Débit de données maximal de 4,8 Gbps sur la bande de 5 GHz, et de 575 Mbps sur la bande 2,4 GHz
  • Idéal dans les environnements à haute densité comme les écoles, les commerces, les hôtels et les bureaux
  • Bluetooth 5, Zigbee radios of location et IoT inclus

2 Comment puis-je tirer le meilleur parti du temps de connexion limité ?

Vous ne pouvez utiliser que le temps de connexion disponible. À vous de l’utiliser de façon optimale. C’est pourquoi l’IEEE a adopté une technologie appelée Orthogonal Frequency Divisional Multiple Access (OFDMA). Elle est déjà utilisée dans des technologies telles que LTE cellulaire et WiMAX. Le principe de l'OFDMA consiste à diviser les canaux en sous-porteuses moyennant une fonction mathématique.

La différence ? Le Wi-Fi 6 réduit l’espacement entre les sous-porteuses. Par exemple, pour le canal de 20 MHz, l’espacement passe de 312,5 kHz à 78,125 kHz, et le nombre de sous-porteuses augmente pour atteindre 256, contre 64 avec le Wi-Fi 5.

Si vous traduisez le tout en chiffre, cela signifie :  26 sous-porteuses -> 9 utilisateurs sur le canal de 20 MHz. Si nous maximisons cela à un canal de 160 MHz/80+80 MHz, nous pouvons théoriquement desservir 74 utilisateurs.

3 Cette évolution améliorera-t-elle les performances de la batterie de mes clients ?

De plus en plus d’appareils mobiles sont connectés au réseau. En écoutant les balises, tous ses appareils sur batterie perdent de l’énergie, même lorsqu’ils ne transmettent aucune donnée.

Le Wi-Fi 6 ou 802.11ax a la solution : un nouveau mécanisme, le « Target Wake Time » (TWT ou temps d’éveil de la cible), disponible en deux versions :

Individual TWT

L’Individual TWT permet au client de négocier avec le point d’accès (AP) quand il souhaite que l’appareil ne soit plus en veille et se connecte à l’AP pour vérifier la présence de paquets mis en tampon. Cela peut se faire avec une périodicité de quelques minutes, de quelques heures voire de quelques jours.

Broadcast TWT

Broadcast TWT met moins l’accent sur le client. Il n’y a aucune négociation : l’AP fixe lui-même l’horaire.

 
4 Le spectre 2,4 GHz-signe-t-il son retour ?

Le problème du spectre 2,4 GHz réside dans une utilisation limitée à quelques canaux. Heureusement, une nouvelle fonction permet d’améliorer le réseau 2,4 GHz : « channel colouring » ou « BSS colouring ». Elle permet à deux radios proches l’une de l’autre de communiquer par le même canal sans causer d’interférences. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, c’est un énorme avantage pour les environnements présentant une grande densité de radios.

Vous souhaitez en savoir davantage sur notre offre d’infrastructure ?

N’hésitez pas à jeter un œil sur notre site web.

Partager cet article de blog

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.