Xylos brands

Rachel à New York : petits cadeaux en vol et navetteurs serviables

Élever un enfant d’un an et demi ? Un réel défi ! Et dans le même temps, planifier un voyage à New York ? C’est tout une aventure. Un petit détail : lors de mon voyage, j’étais enceinte de 7 mois de notre deuxième petit bout de chou. Et je me suis simplement dit : n’hésite pas, fonce !
 

Action : idées cadeaux dans l’avion

Un voyage en avion commence par une bonne préparation. Ainsi, avant mon départ, j’avais concocté une petite liste des choses que je voulais voir dans la Grosse Pomme. Eh oui… j’ai aussi été sur Google : les meilleures astuces pour voler avec les tout-petits. Pour le vol, j’avais donc emballé des petits jouets. Ainsi, notre fils pouvait ouvrir un « petit cadeau » toutes les demi-heures environ. Un livre de coloriage, une petite voiture : ainsi, il avait toujours quelque chose de nouveau pour jouer. « Action » est vraiment mon magasin préféré pour ce genre de mini cadeaux. Alors que le vol aller avait été rondement mené – on n’avait pas vu le temps passer, le vol retour est apparu comme un véritable cauchemar. Même s’il s’agissait d’un vol de nuit, notre fils ne parvenait pas à s’endormir. Pas assez d’espace ni de confort. Mais heureusement, pas trop de pleurs…
 

Vive les navetteurs !

Je m’en tiendrai à une version courte… Une fois que nous avons mis les pieds sur le sol new-yorkais, nous avons pris un taxi, direction un Airbng (bien noté) : notre appartement pour la semaine à venir. Ce logement répondait à nos attentes. Ni plus ni moins. Un séjour dans la Grosse Pomme est quand même assez cher, surtout si vous êtes quatre (mon frère était aussi de la partie), ou plutôt quatre et demi pour être précis ! En outre, notre hôte ne pouvait pas fournir un lit de bébé. Il existe quand même bien un endroit où on peut en louer un ? Qu’est-ce que vous ne pouvez pas louer à New York ? Mais finalement, nous avons opté pour une solution très créative : notre fils a dormi dans un lit pliant, protégé par une forteresse de coussins.

Nous avons marché, beaucoup marché. Mais nous avons également pris le métro chaque jour. Et tout le monde est si serviable. Il y avait toujours quelqu’un qui nous aidait à porter la poussette pour monter et descendre les escaliers. De plus les navetteurs cèdent immédiatement leur place dans le métro. Même si la rame est presque vide. Et certains navetteurs étaient même tellement attentifs qu’ils me faisaient remarquer que mon fils léchait le poteau auquel tout le monde s’agrippait fermement.
 

Astuces pour une petite semaine à New York avec les enfants

Sur ce thème, je ne suis pas avare de détails. Je ne vais pas vous ennuyer plus longtemps avec nos petites activités quotidiennes. Sachez qu’après 7 jours, chaque case de notre liste de choses à faire était cochée. En outre, nous avons encore eu un peu de temps pour flâner et faire les boutiques. Mes recommandations pour une semaine à New York ?

  • N’hésitez pas à embarquer sur le ferry gratuit à destination de Staten Island. Du ferry, vous avez une magnifique vue sur l’île et la statue de la Liberté. En outre, vous avez tout le temps de prendre LE selfie à ne pas manquer. Ne vous laissez pas appâter par les bateaux pour touristes : eux, ils sont payants !
     
  • N’hésitez pas à louer un vélo avec un siège enfant et faites un tour dans Central Park.
     
  • Vous avez deux options : soit vous faites vous-même la cuisine pour vous assurer que vos enfants reçoivent tous les nutriments nécessaires, soit vous laissez cette préoccupation de côté et vous vous rendrez vite compte que New York est le paradis de la malbouffe. Après une semaine de péchés culinaires et diététiques, une petite salade n’en aura qu’un goût encore plus divin. Anecdote ironique : sur chaque carte « saine » de chaque restaurant trônaient nos choux de Bruxelles.
  • Achetez une poussette légère et pliante d’occasion avec un dossier qui s’incline complètement à plat. C’est très pratique si votre enfant veut dormir. Notre poussette s’est vite révélée indispensable pour notre voyage.
     
  • Respectez autant que possible l’itinéraire que vous avez planifié. Et prenez votre temps pour vous habituer au changement de fuseau horaire. Préparez-vous au décalage horaire. Il aura fallu pas moins de trois jours à notre fils pour s’habituer à ce nouveau rythme. Il se réveillait chaque nuit et mettait au moins une heure à se rendormir. Heureusement, il lui a fallu beaucoup moins de temps de retour à la maison.
     
  • Prévoyez suffisamment de pauses. Si nécessaire, rendez-vous quelques rues plus loin pour que votre enfant se repose dans la poussette. Chaque après-midi, nous nous accordions une petite pause dans notre appartement. N’oubliez pas non plus d’acheter des petites collations entre tous ces allers-retours. Mais surtout : gardez toujours votre calme. Même si tout ne se passe pas comme prévu, car les enfants s’adaptent facilement et rapidement.
     
  • Évitez les ascenseurs souterrains. Il y fait extrêmement chaud en été et souvent ils sont utilisés comme w.c.. En d’autres termes, astuce pratique : emportez toujours avec vous un flacon de désinfectant. Partout !

Ma dernière astuce : réservez vite votre voyage à destination de la Grosse Pomme. C’est tout simplement fantastique !

 

Partager cet article de blog

Also interesting for you

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.