Xylos Bruxelles: +32 2 264 13 20
Xylos Anvers: +32 3 543 75 00
xylos@xylos.com

De l’idée au produit IoT: délais pulvérisés pour June grâce à l’approche “lean” de Bagaar

“Bagaar est l’une des rares agences IoT qui adopte une démarche très pratico-pratique.”

Bagaar développe un module IoT pour réduire les coûts d’énergie
L’utilisateur au coeur de l’attention: tout est automatisé
Les premiers clients confirment les économies annuelles citées par la VREG

Selon l’organe flamand de régulation de l’énergie, les ménages peuvent économiser jusqu’à 250 euros en frais d’énergie en comparant les tarifs. On constate toutefois que 70% des ménages ne le font pas. June a dès lors imaginé automatiser le processus. Pour ce faire, la société s’est tournée vers l’agence Bagaar, spécialisée en Internet des Objets, pour lui concevoir un module énergétique connecté.

Bagaar a conçu un module IoT qui mesure la consommation d’énergie et recherche de lui-même le meilleur tarif. Les utilisateurs peuvent changer de fournisseur, automatiquement ou après notification. Slogan du projet: la simplicité ne doit rien au hasard.

Le potentiel de l’IoT

Manque de connaissances, de temps ou peut-être d’envie de s’en préoccuper réellement… Bien des raisons peuvent expliquer que les ménages ne comparent pas les tarifs d’énergie et restent dès lors fidèles au même fournisseur. Pourtant, tout le monde est partant pour faire des économies, surtout si cela n’exige aucun effort. Un premier sondage a convaincu June du potentiel que recèle l’automatisation du processus.

La start-up a fait appel à Bagaar, cette dernière prenant en charge la totalité du projet, depuis l’idée jusqu’à la conception du matériel et au développement du logiciel et du microprogramme. Les plans ont été dessinés en 2015, de même qu’un premier prototype. Un an plus tard, Bagaar développait déjà le dispositif définitif.

“Le développement s’est opéré en trois étapes. A chaque fois, le produit a été optimisé sur la base des réactions des utilisateurs. Nous avons investi pas mal d’efforts dans ces groupes d’utilisateurs et dans la prise en compte de leurs réactions”, explique Vincent De Dobbeleer. “Nous avons commencé avec un test-pilote auprès de 15 ménages. Ce nombre fut rapidement porté à une centaine d’installations. Nous avons officiellement lancé la version bêta en juin 2017. Un millier de clients ont pris l’abonnement mensuel. Ils ont même droit à des économies garanties dès la première année.”
 

L’algorithme se charge de calculer le meilleur tarif

Concrètement, June prend des photos du compteur d’énergie. Ces dernières sont envoyées vers le module IoT via une connexion en faible radiofréquence. Grâce à de la reconnaissance optique de caractères (OCR), le module convertit les photos en données binaires et les charge dans une base de données en-ligne. Un algorithme compare alors la situation du client et sa consommation avec les tarifs appliqués et le bascule automatiquement vers le fournisseur le moins cher ou lui suggère de le faire via notification.

Quelques mois après les débuts officiels de la commercialisation, June prévoit de générer les économies annuelles que prédit également la VREG, le régulateur flamand de l’énergie. Sur les quelque 3.000 clients que compte June, plusieurs centaines ont automatiquement été transférés vers le fournisseur suggéré.

 

  • 3 développement du produit en trois phases et cycles rétroactifs
  • 2 en moins de deux ans, June est passé de l’idée à la commercialisation
  • 4.000 les clients qui utilisent déjà June

Un processus de production rentable

June est particulièrement satisfait du travail de Bagaar. “C’est l’une des rares agences IoT qui adopte une démarche très pratico-pratique”, déclare Vincent De Dobbeleer. “Ils connaissent bien les innovations possibles, tant d’un point de vue métier que technologique, et sont en mesure de traduire la théorie en pratique. Dans le domaine de l’IoT, les délais mis pour tester le prototype sont souvent trop longs. Bagaar opère selon les principes du développement “agile” et évalue des tests-utilisateurs en permanence. Cette démarche nous a permis de développer June de manière plus rapide et rentable, en faisant particulièrement attention à l’aspect convivialité.”

Vincent De Dobbeleer désire d’aborder valider le projet en Belgique mais vise d’ores et déjà d’autres objectifs. “Nous voyons beaucoup de potentiel pour June à l’étranger, en particulier dans les pays voisins. Forts de notre expérience June, nous voulons également rendre les appareils analogiques intelligents, en ce compris dans le monde des entreprises. N’est-il pas possible, par exemple, de rendre plus “smart” les voitures classiques qui sont aujourd’hui en circulation? Nous pouvons imaginer des potentiels similaires pour des dizaines de secteurs. De très nombreuses opportunités figurent sur notre feuille de route.”

“Grâce à la méthode Bagaar, nous avons développé June de manière plus rapide et rentable, en faisant très attention à l’aspect convivialité.”

Vincent De Dobbeleer, co-fondateur de June