Le cloud accélère et simplifie l’innovation technologique chez Fashion Club 70

« Lorsque nous devons remplacer des serveurs, ce sera à chaque fois dans Azure de manière à réduire nos investissements dans l’infrastructure locale. » 

Fashion Club 70 ne doit plus investir dans une infrastructure locale
Les collaborateurs consultent leurs documents et programmes partout et toujours
Fashion Club 70 applique dorénavant le principe « cloud first » à chaque nouveau projet

Il y a deux ans, l’entreprise de mode Fashion Club 70 a pris congé de son serveur de messagerie et est passée au mailcloud de Microsoft Office 365. Aujourd’hui, Fashion Club 70 utilise aussi intensivement Microsoft Azure. « En tant qu’entreprise de mode, nous ne voulons pas développer de datacenter », constate Dirk De Busser, IT-manager. Fashion Club comprime les coûts de son infrastructure avec Azure et Office 365. Dans le même temps, l’entreprise essaie SharePoint Online, Skype Entreprise et OneDrive. « Nous sommes plus mobiles, plus efficaces et innovons en permanence. »

Simple et rentable

En collaboration avec Xylos, Fashion Club 70 est passée à Office 365 et Azure, les solutions en cloud de Microsoft. Grâce à Office 365, elle ne doit plus acheter de matériel et les nouvelles mises à jour logicielles interviennent automatiquement. « A l’origine, nous n’avions l’intention que de placer l’e-mail dans le cloud », poursuit Dirk De Busser. « Même si les utilisateurs ne s’en rendent pas vraiment compte, nous remarquons toutefois qu’il y a constamment de nouvelles fonctionnalités, tant pour l’utilisateur final que pour l’IT. »

Une partie des serveurs et des sites web de Fashion Club 70 tournent désormais dans Azure. « Ces dernières années, nous avons investi régulièrement dans notre parc de serveurs. Cependant, en tant qu’entreprise du secteur de la mode, nous ne voulons pas développer de datacenter », explique De Busser. « La décision est alors aussi rapidement tombée quand Xylos a indiqué qu’Azure collaborait parfaitement avec Office 365. Quand nous devons remplacer des serveurs, ce sera à chaque fois dans Azure, de telle sorte que nous investissons moins dans l’infrastructure locale. De plus, nous ne pouvons pas garantir la même disponibilité. Azure dispose en effet de centaines de personnes qui surveillent en permanence la disponibilité des serveurs. »

Valeur ajoutée

« Une fois que vous êtes dans l’environnement Office 365, vous découvrez tous les autres éléments du progiciel et la valeur ajoutée qu’ils offrent », constate De Busser. « Désormais, des solutions que nous pensions inaccessibles sur le plan financier sont désormais à notre portée sans devoir consentir d’investissements supplémentaires dans le matériel. »

Après à peine un an, Fashion Club 70 a également adopté SharePoint, Skype et OneDrive. « Grâce à ces ajouts réguliers, nous sommes entrés dans une dynamique d’innovations », indique Dirk De Busser.

L’entreprise utilise SharePoint, dans un premier temps, pour assurer la disponibilité des documents en dehors du bureau. Au cours d’une prochaine étape, elle entend aussi l’utiliser pour améliorer ses workflows. C’est ainsi que Xylos a dressé un questionnaire de questions RH dans SharePoint qu’il faut remplir lorsqu’un nouveau collaborateur rejoint un point de vente. Le département RH reçoit désormais rapidement les informations correctes. Auparavant, cela se passait par e-mail et il fallait des jours avant que les RH aient collecté toutes les informations nécessaires pour créer le contrat de travail.

Les collaborateurs placent leurs documents personnels dans OneDrive. Dirk De Busser : « Par le passé, vous receviez un dossier personnel sur le serveur auquel tout le monde avait accès. Les documents sur lesquels vous vouliez travailler à domicile devaient être placés sur une clé USB ou envoyés par e-mail à vous-même, pour ensuite faire le chemin inverse pour replacer le fichier sur le serveur. Désormais, vous pouvez consulter vos documents personnels à toute heure et en tout lieu, et vous déterminez vous-même ce que vous partagez avec qui. »

  • 100% des membres de l’équipe de vente ont reçu un smartphone pour pouvoir travailler en mode mobile
  • 24/7 monitoring des serveurs utilisés par Fashion Club 70

Le cloud est la norme

Le cloud est une belle histoire pour Fashion Club 70. « Désormais, lorsque nous achetons quelque chose, la première question est de savoir si c’est possible dans le cloud », souligne Dirk De Busser. « Nous sommes heureux de la manière dont vont les choses. Nous sommes aussi satisfaits du passage au cloud avec Xylos. En tant que PME, nous ne voulions pas collaborer avec une grande entreprise IT. Xylos jouit d’une très bonne réputation sur le marché et est, tout comme nous, une grande PME. Leur accessibilité et leur approche pragmatique nous ont séduits. Xylos a à chaque fois assuré la migration. Après la réception, notre département IT assure la gestion journalière. »

Et l’histoire se poursuit pour Fashion Club 70 avec, entre autres, la mobile device management de tous les smartphones de l’entreprise. « La gestion de ces appareils intervient dans Microsoft Intune. Nous avons également lancé notre propre « FC70 App Store ». Nous offrons par ce canal, non seulement quelques applis pratiques en déplacement, comme l’appli carte carburant, mais aussi une version mobile de notre progiciel ERP maison », explique encore Dirk De Busser.

« Le cloud donne le rythme de nos innovations technologiques. De nouvelles fonctions s’ajoutent facilement et sans grands investissements. »

Dirk De Busser, IT Manager